Publié dans Musulmane Active

Qui est Saheela Ibrahim?

saheela-ibraheem-barack-obama-michelle-obama-white-house-2015

Porter le voile n’est pas une décision facile. Il y’a dans notre entourage des gens qui se montrent compatissants, mais il y’a aussi des détracteurs.
« Tu veux porter le foulard, mais pourquoi? »
« Penses-tu vraiment que tu vas réussir dans la vie, habillée comme ça? »
« Pourquoi veux-tu faire comme une villageoise? Pourtant tu as fait des études. »

Notre perception déformée du voile vient très souvent d’un complexe d’infériorité. En grandissant, par exemple, je me souviens à peine d’avoir vu des femmes voilées sur TF1, ou France 2. Les seules fois où on parlait des Musulmans, c’était aux informations, pour polémiquer. Récemment encore, avec l’affaire du burkini, force est de constater que les choses n’ont pas changé. Dans la presse française, la femme voilée est perçue comme rétrograde, ignare, et parfois extrémiste.

On renforce la rhétorique selon laquelle la femme Musulmane serait « opprimée par son mari, ou son père », « renfermée sur elle-même », en ignorant sciemment les contre-exemples qui bourgeonnent partout dans le monde.

Voici une histoire que je trouve extraordinaire, celle de Saheela Ibraheemsmiling_face_emoji_with_blushed_cheeks_large

Saheela, née de parents Nigérians aux Etats-Unis, a été un enfant prodigieux. A un très jeune âge, elle avait découvert sa passion pour les mathématiques et la science. Polyglotte, Saheela parle le Yoruba (le patois de ses parents), l’Arabe, l’Espagnol, le Latin, et l’Anglais.
« J’essaie de donner le meilleur de moi-même lorsque j’ai une tache devant moi. A cœur vaillant, rien d’impossible. », dit-elle.

A l’âge de 15 ans, Saheela Ibraheem a été admise dans 13 universités prestigieuses, dont Harvard, Princeton, et l’Université de Chicago.

En Mars 2015, la jeune surdouée a été chaleureusement accueillie et félicitée par Barack Obama et son épouse Michelle, un exemple marquant pour moi et plusieurs Musulmanes dans le monde.

Mon constat:

J’ai constaté que les pays et colonies anglo-saxonnes sont plus enclines à accepter l’autre dans son altérité. C’est ce qui fait que pour plusieurs Musulmans et non Musulmans dans ces pays, le voile soit perçu comme un symbole de profession de foi, de bravoure, et de liberté d’expression vestimentaire. La jeune femme peut fréquenter des établissements scolaires laïques tout en portant son voile, et les gens se focalisent beaucoup plus sur sa personnalité et ses capacités intellectuelles.

Dans nos sociétés francophones par contre, je remarque qu’on favorise plutôt l’homogénéité. On n’adopte qu’une seule définition de la liberté et du modernisme. Dans la plupart des cas, c’est : « soit tu nous ressemble et on t’accepte, soit tu ne nous ressemble pas et on te rejette. » 

La France c’est toute mon enfance (les dessins animés de Tiji, les journaux télévisés de TF1, les reportages de France 2, etc.) Le problème se pose, toutefois, lorsque cette même culture m’aliène en tant que Musulmane. Il suffit que je décide de cacher mes cheveux, de porter des hauts à longues manches et de valoriser ma culture pour qu’on me traite de « traditionaliste ». 

Quand une jeune fille porte le voile, on lui colle des étiquettes et on présume qu’elle n’a pas fait de grandes études. On a des préjugés sur elle et on se focalise beaucoup plus sur son apparence que sur ses capacités. J’en ai personnellement fait l’expérience. face_with_cold_sweat_emoji

Il est grand temps, mes sœurs, de nous accepter telles que nous sommes, de redéfinir ce qu’une femme Musulmane est capable d’accomplir, tant sur le plan religieux que sur le plan académique et social.

Nous ne représentons pas la polémique, ou encore un ensemble de contradictions.

Au contraire, nous sommes symboles d’harmonie entre la recherche de ce bas-monde, et de l’au-delà. Apprenons à épouser la culture de l’autre, sans toutefois oublier notre identité. 

Après tout, c‘est dans le respect mutuel qu’on cultive la confiance en soi. 

« Seigneur ! Accorde nous belle part ici-bas, et belle part aussi dans l’au-delà ; et protège-nous du châtiment du Feu ! »

[Sourate 2 Ayah 201]

Fatimé Asta 

Publicités

Auteur :

Musulmane, Moderne & Magnifique!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s