Publié dans Spiritualité

Laissez ses cheveux respirer

AdobeStock_91521291

Dali, une petite fille d’à peu près 8 ans, passe des vacances chez sa tante Hapsatou, à Douala. Elle est mignonne, maligne, et serviable. Elle fait les tâches ménagères sans rechigner, aime regarder les dessins animés, et porte tout le temps des ensembles pagne. Un jour, alors qu’elle se reposait tranquillement au salon, sa tante l’accula sur un détail de sa garde-robe : son foulard. « Remets ton foulard sur ta tête ! Je te le répète tout le temps. » Sa tante, comme plusieurs femmes de chez nous, porte aussi le foulard constamment, même a la maison. « C’est pour te protéger contre les djinn », dit-elle. Impuissante, je témoigne de la scène alors que je porte, moi aussi le voile Islamique. Je le porte, toutefois, pour des raisons différentes.

Un jour alors que j’étais chez une dame âgée, celle-ci m’accula également au sujet du foulard. « Remets ton foulard sur tête ! ». « Un ouztaz a dit que quand les filles ne couvrent pas leurs cheveux, leurs cheveux piquent les yeux des anges.. ». lolAu fond de moi, j’en étais morte de rire, mais par respect pour cette dame, je me suis retenue. Dans sa maison, nous étions toutes entre femmes et je ne me voilais donc pas. 

C’est drôle, quand même, comme les gens peuvent changerette fixation qu’on fait sur l’idée du foulard, soubhanAllah. Il y’a 8 ans, j’étais une toute autre personne. J’étais ce qu’on peut appeler une « jeune normale ». Toutefois, je recherchais sincèrement la vérité. Je priais souvent pour qu’Allah me guide vers la religion de la droiture, car je questionnais beaucoup de pratiques et coutumes que les Musulmans de chez moi faisaient. Il y’avait beaucoup de contradictions entre la parole et l’acte. Plusieurs d’entre nous ont grandi dans un environnement Musulman sans toutefois comprendre notre religion.

Je détestais le voile. Pour moi, le voile était une forme de restriction des droits de la femme. Je le portais quand j’étais à l’école Coranique, lors de la prière, quand je visitais ma grand-mère, ou alors quand un érudit venait à la maison. Je ne comprenais pas pourquoi je devais cacher mes cheveux à cause d’un homme, ou d’un groupe de personnes âgées. Aussitôt qu’ils étaient hors de ma vue, je retirais mon foulard et retournais à ma vie de « jeune normale ».

C’était encore plus difficile pour moi de vivre dans des environnements conservateurs. Les Musulmanes « pratiquantes » que je connaissais étaient trop dures envers les autres. Elles parlaient souvent de l’habillement des filles non voilées, et elles les accusaient de péchés horribles (sans preuve). En voyant cela, je n’avais aucune motivation pour leur ressembler. J’avais l’impression que porter le voile rendait la femme sévère et rétrograde. Lorsqu’on voit ce genre de comportement, on se demande si l’Islam est bel et bien la religion du bonheur, de la paix, et de l’épanouissement de l’être humain. Comment voulez-vous, chères sœurs, qu’une autre femme adopte un mode de vie plus pudique si vous lui en donnez une image répugnante ?

Pour plusieurs femmes, porter le voile fait juste partie de la coutume. Ça devient un vêtement comme les autres, et on ne mesure pas l’ampleur des actions qu’on porte lorsqu’on s’habille comme ça. Ainsi, il y’en a qui se permettent d’avoir des petits copains et commettre le haram (l’illicite), tout en oubliant que le voile est aussi un acte d’adoration.

« Commandez-vous aux gens de faire le bien, et vous oubliez vous-mêmes de le faire, alors que vous récitez le Livre? Etes-vous donc dépourvus de raison. »

[ Sourate 2, Ayah 44].

Il y’en a qui sont prêtes à critiquer une sœur qui s’habille différemment, sans toutefois comprendre le cas particulier de cette personne. On vient toutes de familles différentes, et chacune apprend à mieux pratiquer sa religion à un rythme différent. Si au moins une sœur, avec un cœur tendre, essayait gentiment de m’expliquer ce qu’est le voile, j’aurais probablement voulu améliorer ma relation avec Allah. Hélas, c’était rarement le cas. 

« Par la sagesse et la bonne exhortation appelle (les gens) au sentier de ton Seigneur. Et discute avec eux de la meilleure façon. Car c’est ton Seigneur qui connaît le mieux celui qui s’égare de Son sentier, et c’est Celui qui connaît le mieux ceux qui sont bien guidés. »  

[ Sourate 16, Ayah 125].

Quelques années plus tard, je pus voyager pour étudier a l’étranger, Alhamdoulillah. Quelques jours après mon arrivée, je fis la rencontre d’une fille voilée à l’Université. Je n’arrivais pas à le croire. Des Musulmanes ? Aux Etats-Unis ? Voiléeeesss ???? Que j’avais honte! Soubhanallah. En grandissant, j’avais très souvent voulu ressembler aux stars d’Hollywood alors qu’on a des prénoms Musulmans. Maryam, une jeune étudiante en cycle licence, était Américaine d’origine Pakistanaise. Très jolie, intelligente, et par-dessus tout, voilée. Elle portait souvent des tuniques amples et des pantalons jean amples, avait les meilleures notes de la classe, et travaillait à l’université en tant que répétitrice.
Hafiza, une Américaine d’origine Bengali, portait aussi le voile. C’était une fille brillante qui compléta son cycle Licence en biologie avec 20 de moyenne Allahou akbar. Hamidah, une Américaine d’origine Mexicaine, s’était convertie à l’Islam et portait fièrement son voile. Lorsqu’elle m’avait ajoutée sur sa liste d’amies Facebook il y’a longtemps, elle s’étonnait de ma façon de pratiquer l’Islam. LOL.

En ce temps-là, je lisais souvent le Coran en français, et lorsque je suis tombée sur les versets du voile, j’ai paniqué. Je ne savais pas que le voile était une obligation religieuse. Je pensais que les femmes de chez nous le portaient juste pour ressembler à leurs consœurs Arabes. C’était une pilule difficile à avaler pour moi, mais je fis doucement mes recherches pendant 1 an. J’ai appris que le concept de la pudeur s’adresse également aux hommes, et que le voile était un signe de soumission à Allah, et non à un être humain. Je posais régulièrement des questions à mes sœurs voilées, qui avaient un comportement exemplaire ma sha Allah. Elles étaient douces, pudiques et braves. Leur voile ne les empêchait pas de réussir dans les affaires mondaines, au contraire. C’est là que je fus tombée amoureuse du voile, et de l’Islam en tant que religion du juste milieu. En 2010, alhamdoulillah, je portai mon voile pour la première fois, jusqu’aujourd’hui. EmoticonIconX Alhamdoulillah! 

Au départ, je portais des pantalons jean amples et des hauts à longues manches. Plus j’en apprenais sur ma religion, plus je voulais ameliorer ma façon de m’habiller. Progressivement, je me suis mise à porter plus de jupes (en tissu ou en jean), de jolies robes, et des ensembles pagne. Pour moi, ça fait plus dame responsable. Les pantalons jean et autres, je peux les porter chez moi, si je le souhaite. Se voiler ne veut pas dire ne pas s’embellir chez soi. 

Le port du voile est un pacte à ne pas prendre à la légère mes sœurs. C’est quelque chose de beau, de grandiose et d’honorifique. Il ne faut pas forcer la petite fille qui ne connait encore pas grand chose à l’Islam de le porter tout le temps, ou alors lui donner des raisons caduques pour le faire. Certes, le voile protège des djinn, et des regards irrespectueux de certains hommes, mais nous nous voilons avant tout pour plaire à Allah.

Avant de pratiquer une chose, nous devons d’abord la comprendre, la cerner, et faire de son mieux pour l’aimer. Combien de sœurs à qui on impose le voile se dévoilent aussitôt qu’elles sortent de chez elles ? Le Prophète (aleyhi salaat wassalam) était doux dans sa façon d’enseigner l’Islam, et c’est pour cela qu’elle s’est répandue aux quatre coins du monde (confere sa biographie).

« C’est par quelque miséricorde de la part d’Allah que tu (Muhammad) as été doux envers eux. Mais si tu étais rude, au cœur dur, ils se seraient enfuis de ton entourage. Pardonne-leur donc, et implore pour eux le pardon (d’Allah). Et consulte-les à propos des affaires, puis une fois que tu t’es décidé, confie-toi donc à Allah, Allah aime, en vérité, ceux qui Lui font confiance. »

[Sourate 3, Ayah V159]

Voila pourquoi notre magazine vise à promouvoir une image noble de la jeune femme Musulmane, avec douceur, raisonnement, et bon conseil. Qu’Allah ta’ala nous accorde la sincérité et la réussite.

Notre nouveau numéro: ici

Cet article est une dédicace à ma sœur Maimouna Picture4, et à toutes les soeurs qui sont en difficulté par rapport à ce sujet.

Les noms utilisés plus haut sont des pseudonymes. 😉 

Fatimé Asta 

Publicités

Auteur :

Musulmane, Moderne & Magnifique!

3 commentaires sur « Laissez ses cheveux respirer »

  1. A reblogué ceci sur Xamxam Islamet a ajouté:
    C’est drôle, quand même, cette fixation qu’on fait sur l’idée du foulard, soubhanAllah. Il y’a 8 ans, j’étais une toute autre personne. J’étais ce qu’on peut appeler une « jeune normale ». Toutefois, je recherchais sincèrement la vérité. Je priais souvent pour qu’Allah me guide vers la religion de la droiture, car je questionnais beaucoup de pratiques et coutumes que les Musulmans de chez moi faisaient. Il y’avait beaucoup de contradictions entre la parole et l’acte. Plusieurs d’entre nous ont grandi dans un environnement Musulman sans toutefois comprendre notre religion.

    Je détestais le voile. Pour moi, le voile était une forme de restriction des droits de la femme. Je le portais quand j’étais à l’école Coranique, lors de la prière, quand je visitais ma grand-mère, ou alors quand un érudit venait à la maison. Je ne comprenais pas pourquoi je devais cacher mes cheveux à cause d’un homme, ou d’un groupe de personnes âgées. Aussitôt qu’ils étaient hors de ma vue, je retirais mon foulard et retournais à ma vie de « jeune normale ». Il y’a souvent…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s