Publié dans Spiritualité

Islam et coutumes:Quand le mysticisme prend le dessus.

201507091530-full

Dans nos cultures africaines plus précisément ici au Cameroun, il est devenu très difficile de marquer la distinction entre la religion et les coutumes au point où aux yeux de certains, les deux ne font qu’un. De nombreuses pratiques innovées furent rajoutées à notre religion et l’ont ainsi dégradée jusqu’à la faire perdre sa valeur.

Pour la plupart d’entre nous, nous avons grandi dans un engrenage où des pratiques de mysticisme, de charlatanisme et innovations diverses sont considérées comme faisant partie de la religion tout simplement parce qu’on y inclut certains versets coraniques ou alors parce que le sorcier consulte avec le Qur’an. Cela est devenu très normal et a même atteint le statut d’obligation pour d’autres si bien que celui-là qui ne les pratique pas est considéré comme un extraterrestre, un ignorant et j’en passe. D’autres en viennent même à dire à ceux qui ne les suivent pas dans ces pratiques : « Laissez-les !!Moi aussi j’étais comme eux il y a peu. C’est parce que la vie ne l’a pas encore giflée, le jour où ça arrivera, personne ne lui dira de faire ça ! » Ou encore «  Les hommes sont cruels, si tu ne te prémuni pas par cela, ils sont capables de te rendre fou et en plus Allah wi habdou mi walle (Allah a dit fait des efforts et je t’aiderai). Certes cette assertion est vraie, il faut bien évidemment prendre des causes et placer se confiance en Allah pour parvenir à quelque chose, mais ces causes doivent être prescrites par Allah et Son Messager SAW.

Dès le bas âge, on habitue les enfants à boire des potions appelées bindi soit pour les protéger du mauvais œil (ren horé), pour qu’ils soient plus intelligents (lekki faamou). Pour la jeune fille c’est encore pire car lorsqu’elle atteint l’âge de se marier, sa maman ou les femmes de sa famille et même parfois ses amies l’initient à la visite des marabouts, écrire des choses sur des ardoises en bois qu’elle boira et utilisera pour son bain afin attirer les prétendants (belal bandou). On remarque souvent dans de nombreux mariages que la jeune mariée s’en va dans sa nouvelle maison avec une ardoise en bois ou en fer, de l’encre noir et une plume pour lui permettre d’écrire et ceci continue même après le mariage avec des potions pour se faire aimer de son mari, pour le dominer … Et c’est ainsi que cela s’est transmis au fil des générations et a conduit à la déviation de la communauté du chemin droit.

Le prophète SAW a dit dans son sermon d’adieu : « ô vous les gens, je vous ai laissé deux choses, si vous vous y accrochez, vous ne vous égarerez jamais, le livre d’Allah et la Sounnah de son prophète. »

Allah nous a exposé tout ce qu’on devait savoir dans Son livre et le Prophète saw n’a pas manqué une occasion pour nous informer sur le bien ainsi que des moyens de l’atteindre ainsi que du mal et des moyens de s’en préserver. Le fait de chercher le bien ou la protection contre le mal en dehors des moyens utilisés par le Prophète est indirectement une façon de dire que la mission du Prophète Muhammad saw serait incomplète alors que son Seigneur a dit : « Aujourd’hui J’ai parachevé pour vous votre religion et accomplis sur vous Mon bienfait et J’agrée pour vous l’Islam comme religion » Sourate 5, verset 3. A propos de ce verset, l’Imam Malik ibn Anas a dit : « Ce qui ne faisait pas partie de religion au moment où ce verset fut révélé n’en fera jamais partie jusqu’au jour du jugement. »

Celles-là qui utilisent ces bindi et consort te diront le plus souvent : Nous ne voulons faire du mal à personne, nous cherchons juste à nous protéger, et en plus où est le mal là-dedans ? Ce sont des versets coraniques… Mais avons-nous réellement besoin de nous inventer des moyens pour parvenir à quelque chose alors que tout se trouve dans la façon de faire du Prophète SAW ? En islam, la citation « tout chemin mène à Rome  » comme pour dire que tous les moyens sont bons pourvu de parvenir au résultat n’existe pas. Le droit chemin a déjà été tracé par Allah et avant d’entreprendre quelque chose on doit se rassurer de la manière dont elle a été faite par le Prophète saw et ses compagnons. Le Qur’an n’a certes pas été révélé pour qu’on se serve de Lui pour attirer les regards, pour qu’on L’écrive et le boive pour avoir du travail… mais il a été révélé pour qu’on le lise, qu’on médite sur Son sens et qu’on mette en application Ses injonctions (s’écarter de ce qu’il interdit et s’efforcer autant que possible de faire ce qu’il nous ordonne). Néanmoins, le Qur’an est un moyen de guérison et parmi ses noms, il y a al-shifâ (la guérison) et al-ruqiya (l’exorcisation) ; il est donc utilisé pour guérir les maux du cœur et du corps et là aussi il faudrait rentrer dans la sunnah pour savoir comment les pieux prédécesseurs ont utilisé le Qur’an pour se soigner afin de ne pas tomber dans les innovations.

Il ne s’agit pas de se rendre chez le 1er modibbo du quartier parce qu’on estime qu’il faut seulement avoir un certain rang religieux pour connaitre certaines choses. Celui-là nous donnera un bindi sur lequel on est sûr ni de sa licéité, ni de son authenticité et nous dira de mettre cela dans une calebasse, d’attendre une certaine heure de la journée (par exemple quand le soleil est haut dans le ciel ou alors à minuit pile), se mettre nu au milieu de sa cour et se laver avec la potion et ensuite chercher le carrefour le plus traversé par les gens et aller casser la calebasse pour se débarrasser de sa malchance. Hum cette pratique-là, toute raison humaine saine aurait du mal à l’accepter. Donc quiconque s’attache réellement au Qur’an et a une crainte véritable pour son Seigneur, tout lui sera facilité.

Nous savons très bien que ces phénomènes de sorcellerie, de mauvais œil existe et de nos jours font de plus en plus ravages à cause de l’amour inconditionnel que les gens ont par rapport à l’argent donc ils seraient prêt à tout pour parvenir à leur fin. Mais la bonne croyante est celle-là qui place toute sa confiance en son Seigneur et cherche des moyens licites pour se prémunir. Et en plus, nous avons des milliers d’invocations prophétiques pour se protéger contre tous les dangers et al-hamdulillah aujourd’hui on n’a pas besoin de trop se casser la tête pour chercher ces invocations, à 500f on peut se procurer la CITADELLE DU MUSULMAN où on pourra retrouver des invocations à réciter à tout temps, tout lieu et en toute situation.

Beaucoup de personnes s’attristent pour ce qui leur arrive et pourtant c’est une chose déjà décrétée. Du coup, sin on n’est pas mariée jusqu’à un certain âge, on n’arrive pas à avoir un boulot après son diplôme ou alors parce qu’on a eu des échecs répétés dans sa vie, on se met à accuser la vieille grand-mère au village de nous avoir jeté un sort ou de suspecter la voisine d’y être pour quelque chose parce qu’elle a toujours eu l’air envieuse à notre égard. C’est pas impossible, la sorcellerie existe bel et bien mais si on sait et on est convaincu qu’Allah a écrit le destin de toutes choses y compris le nôtre 50000 ans avant la création des cieux et de la terre, on sera à même de gérer les différents tournants de notre vie et on placera notre vie entre les mains d’Allah car c’est de Lui que tout dépend. Notre première réaction ne sera pas de chercher à incriminer quelqu’un pour le mal qui nous arrive mais on saura que c’est par la permission d’Allah que c’est arrivé et tout ce qu’on pourra dire c’est : قدر الله و ما شاء فعل

C’est la volonté d’Allah et Il fait ce qu’Il veut.

Il est important de ne pas se laisser tromper par l’apparence des gens au point d’accepter n’importe quoi venant d’eux car de nos jours c’est l’arme la plus utilisée par de nombreuses personnes. Ils font ressortir la parure de l’islam alors qu’au fond ce n’est pas ça. On entend souvent des gens dire : C’est l’imam de telle mosquée qui m’a donné le bindi pour vite avoir le travail, tel modibbo m’a demandé de faire tel nombre de nawafils en lisant telle et telle sourate ; c’est très efficace si tu es à la recherche d’un mari. Ils s’égarent de ce fait et égarent les autres. N’oublions pas, quelque soit le problème auquel nous sommes confrontés, la solution se trouve dans la crainte d’Allah, améliorons notre relation avec Allah en apprenant la science religieuse authentique, se conformant à ses injonctions. Si une épreuve nous atteint, il y a forcément un bien derrière même si on ne comprend toujours pas et surtout gardons à l’esprit que RIEN NE PEUT ARRIVER SI CE N’EST PAR LA PERMISSION D’ALLAH.

Amina Yusuf

Publicités

Auteur :

Musulmane, Moderne & Magnifique!

Un commentaire sur « Islam et coutumes:Quand le mysticisme prend le dessus. »

  1. A reblogué ceci sur Xamxam Islamet a ajouté:
    Dans nos cultures africaines plus précisément ici au Cameroun, il est devenu très difficile de marquer la distinction entre la religion et les coutumes au point où aux yeux de certains, les deux ne font qu’un. De nombreuses pratiques innovées furent rajoutées à notre religion et l’ont ainsi dégradée jusqu’à la faire perdre sa valeur.

    Pour la plupart d’entre nous, nous avons grandi dans un engrenage où des pratiques de mysticisme, de charlatanisme et innovations diverses sont considérées comme faisant partie de la religion tout simplement parce qu’on y inclut certains versets coraniques ou alors parce que le sorcier consulte avec le Qur’an. Cela est devenu très normal…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s